Calligraphies vagabondes Land Art

Juillet 2022. Dans le cadre de l’expo de calligraphie estivale à l’OT de la Communauté de communes, Auvillar.

Commissionné par celle-ci avec le soutien du Conseil départemental et de Voies Navigables de France, réalisation d’une vingtaine de calligraphies vagabondes.

Ouvrage d’art Art, ou canal Art.

Le long de la voie verte, sur piste cyclable, ponts, écluses et berges du canal d’entre deux mers.

Citations interpellant l’itinérance, le cheminement, l’eau et la vie sauvage.

A venir découvrir à pied, en bateau ou à vélo.

Ephémère qui puisse quand même résister aux pluies tant attendues de cet été!

Vois les arbres, ils sont! R.M.Rilke
Qui suis-je? A qui appartient ce corps? J. Kornfield
Chacun, nous voyons du monde ce que l’autre n’en voit pas. J. L. Parant
Voyageur, je rafle ce que je peux. J. W. Goethe
Cascade fracasse, fleuve tourbillonne, ruisseau murmure, canal apaise. Lokiburi

détail
Sous les pluies d’été, le sentier a disparu. Buson
L’eau, telle une peau que nul ne peut blesser. P. Eluard
Tout pour les yeux semble si près et pour les jambes si loin. J. L. Parant
détail
Celui qui se penche par dessus le bord, se plaisant aux découvertes que fait son oeil, voit mille choses belles. W. Wordsworth
détail
Si tu traces une route, attention, tu auras du mal à revenir à l’étendue. H. Michaux
détail
Le sauvage vous regarde sans que vous le perceviez. S. Tesson
détail
La poésie est de toutes les eaux claires, celle qui s’attarde le moins aux reflets de ses ponts. R. Char
détail
Toi qui marches, vois ces autres animaux qui volent, nagent, rampent. B. Morizot
détail
Non non, pas acquérir. Voyager pour t’appauvrir. Voilà ce dont tu as besoin. H. Michaux
détail
détail
Nous cherchons l’absolu, nous ne trouvons que des choses. Novalis

détail
Dans chaque sentier, trouve sans le fouler, ce qui te porte secours. R. W. Emerson
Rien n’est plus souple au monde et plus faible que l’eau. Mais pour entamer dur et fort rien ne la dépasse. Lao-Tzeu

détail
Le saule contemple à l’envers l’image du héron. Kikaku
Les vieux souliers seuls peuvent parvenir où conduit le chemin. Après il faut continuer pieds nus. R. Juarroz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s